Interventions

Toulouse Nocturne au Forum Night-time economy de Tbilissi

Toulouse Nocturne était invitée au Forum international du développement économique à Tbilissi en Géorgie du 30 novembre au 1er décembre 2018. Christophe Vidal est intervenu sur le thème de l’élaboration d’une politique de la ville la nuit


Cinq ans déjà que l’association Toulouse Nocturne se mobilise pour sensibiliser les pouvoirs publics aux enjeux liés à la gestion d’une ville la nuit. Après Tel Aviv, Katowice (Pologne), Amsterdam, Cracovie…, Toulouse Nocturne a été invitée à donner de la voix dans une nouvelle conférence sur la Night-time economy à Tbilissi, capitale de la Géorgie qui compte un million d’habitants. Le pays est situé entre la Turquie, l’Arménie, l’Azebaïdjan et la Russie.

Le maire de Tbilissi, Kakha Kaladze, élu en octobre 2017, ancien footballeur vedette de l’AC Milan, vient de nommer son maire de la Nuit en la personne de Serge Gvardjaladzé, journaliste, animateur et organisateur d’évènements. Un an plus tard, il organise le premier Forum international sur le développement économique de la ville la nuit. Christophe Vidal était aux côtés du nouveau maire de la Nuit d’Amsterdam Shamiro van der Geld, ainsi que de Thierry Charlois, chef de projet Vie Nocturne à la mairie de Paris et de Benjamin Mauduit, élu à la Nuit à Nantes. Deux villes qui ont décidé, après les élections municipales de 2014, d’officialiser leur politique de ville la nuit en nommant des représentants et en créant des Conseils de la Nuit. Aujourd’hui notre planète compte une quarantaine de maires et/ou ambassadeurs de Nuit dont Ariel Palitz, 47 ans, maire de la Nuit de New York nommé aussi récemment par le locataire de l’Hôtel de ville.

L’intervention en vidéo


"Politique de la ville la nuit ? Il faut opérer un vrai changement de logiciel au sein d’une collectivité. Cela prendra du temps mais nous y parviendrons. "

A terme, chaque élu d’une municipalité devra intégrer la dimension nuit dans ses compétences

A l’occasion de ce Forum, Christophe Vidal est revenu sur les 5 années d’actions de l’association pour sensibiliser les pouvoirs publics, les usagers, les travailleurs… Il a mis également en avant les résistances, les difficultés rencontrées, la frilosité ambiante et a tracé les grandes lignes d’une politique de la ville la nuit transversale et partagée par tous. « A terme, chaque élu d’une municipalité devra intégrer la dimension nuit dans ses compétences de l’aménagement urbain, aux transports en passant par la santé, la culture, le patrimoine… Pour cela, il faut opérer un vrai changement de logiciel au sein d’une collectivité. Cela prendra du temps mais nous y parviendrons. »



PARTAGER
PARTAGER
© TOULOUSE NOCTURNE 2017 | Mentions légales | Statut de l'association | Plan du site