L'association

Tout commence par...

Pour la première fois en France, une élection d’un maire de la Nuit a été organisée à Toulouse, Nantes et Paris : trois élections qui se sont déroulées en octobre et novembre 2013.


Une initiative privée amenée entre autres par le collectif Culture Bar-bars, qui s’inspire de l’expérience menée à Amsterdam où un maire de la nuit se fait entendre auprès de la municipalité depuis 2003.



Christophe Vidal a été élu le 11 novembre 2013 avec 66,1% des voix. Son programme portait sur le droit à la ville de jour comme de nuit : droit aux transports, à la sécurité, la culture, à une cité attractive la nuit… Ce droit à la ville est défini dans la Charte urbaine européenne de mars 1992 (Droit à la sécurité, au logement, à l’emploi, la mobilité, la santé, au sport et aux loisirs, la culture, à l’intégration multiculturelle, à une architecture et un environnement physique de qualité) mais ne précise pas de jour comme de nuit. Force est de constater que la nuit est propice à une forme de « couvre-feu » avec moins de services privés et publics. Christophe Vidal a également intégré dans son programme un rappel des devoirs de nos concitoyens la nuit, notamment le « bien vivre ensemble » : comment concilier ville qui veut dormir, travailler et s’amuser. Un triptyque difficile à gérer dans nos métropoles.


Intégrer la nuit dans la politique de la ville

Organisation d'Etats généraux de la nuit, rédaction d'un Livre Blanc de la nuit, rencontre avec les candidats aux municipales 2014....

Suite à son élection, Christophe Vidal a constitué un comité de la Nuit, sans appartenance politique ni religieuse, composé de six commissions : Mobilité-Transport, Culture, Social-Santé-Travail, Urbanisme de nuit, Commerces et services, Sécurité-Prévention-Nuisances. Commissions animées par 14 Chargés de mission. L’objectif était de dresser un état des lieux du système d’offres de biens et services à Toulouse la nuit, d’organiser et mener les premiers États Généraux de la Nuit (1er mars 2014) et de rédiger un Livre Blanc remis aux élus de la ville de Toulouse le 27 mars 2014, aux candidats aux municipales, à la presse, aux professionnels et établissements qui œuvrent la nuit.

Toulouse Nocturne aujourd'hui...

Toulouse Nocturne qui a soutenu le candidat Christophe Vidal pendant la campagne porte aujourd’hui le débat du droit à la ville de jour comme de nuit et aussi des devoirs sur la métropole toulousaine, participe au débat public dans les domaines de la politique de la ville la nuit et s’interroge sur comment concilier la ville qui travaille, qui dort et qui s’amuse : transport, sécurité, santé, culture, urbanisme et commerce. Laboratoire d’idées avec son Think Tank le Cercle de la Nuit, l’association est indépendante et rassemble des citoyens, des experts, des professionnels engagés dans des actions, réflexions sur la ville la nuit. Toulouse Nocturne diffuse ses travaux via l’édition de publications, l’organisation de conférences… Le cadre de réflexion est prioritairement celui de la métropole toulousaine, mais peut être élargi au plan national voire international. Toulouse Nocturne a deux antennes : Paris Nocturne et Montpellier Nocturne.

Contactez-nous

6 rue Gambetta 31000 Toulouse

© TOULOUSE NOCTURNE 2017 | Mentions légales | Statut de l'association | Plan du site